Région Bourgogne-Franche-Comté : géographie, histoire, économie, cartes de la région Bourgogne-Franche-Comté

La région Bourgogne-Franche-Comté

Localisation de la région Bourgogne-Franche-Comté

La Bourgogne-Franche-Comté est une région de l'est de la France créée par la réforme territoriale des régions françaises en 2014, issue de la fusion de la Bourgogne et de la Franche-Comté. La nouvelle région a vu le jour le 1er janvier 2016, après les élections régionales de décembre 2015, qui ont permis d'élire 100 membres au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté.

La région couvre une superficie de 47 784 km2 ; elle comptait 2 820 940 habitants en 2015.

Toponymie

Le texte de la loi de réforme territoriale donne des noms provisoires à la plupart des régions fusionnées, en combinant les noms de leurs régions constitutives séparés par des traits d'union. Les noms permanents seront proposés par les nouveaux conseils régionaux et confirmés par le Conseil d'État avant le 1er octobre 2016. Ainsi, le nom provisoire de la nouvelle région administrative est composé des noms des anciennes régions administratives de Bourgogne et de Franche-Comté. La région a choisi de conserver son nom provisoire comme nom définitif, une décision rendue officielle par le Conseil d'État le 28 septembre 2016.

Cette fusion représente une réunification historique du duché de Bourgogne et de la Franche-Comté de Bourgogne, qui ont été créés par le partage du royaume de Bourgogne dans le traité de Verdun de 843.

Histoire

Le Moyen Âge

Le territoire qui est aujourd'hui la Bourgogne et la Franche-Comté était déjà réuni sous le Royaume de Bourgogne (du 5e au 8e siècle). Il était divisé en deux parties : le duché de Bourgogne (aujourd'hui Bourgogne) de France, et le comté de Bourgogne (aujourd'hui Franche-Comté) du Saint-Empire romain. Le comté a été réintégré en tant que province libre au sein du Royaume de France au 17e siècle, séparément du duché qui est resté une province vassale du Royaume de France. Ces deux anciennes provinces ont été abolies pendant la Révolution française.

Les temps modernes

La majeure partie de la région Bourgogne-Franche-Comté appartenait autrefois aux anciennes provinces de Bourgogne et de Franche-Comté, mais elle comprend également une partie importante des anciennes provinces du Nivernais (aujourd'hui Nièvre), La Champagne (aujourd'hui la partie nord de l'Yonne), l'Orléanais (aujourd'hui la partie sud-ouest de l'Yonne), le territoire de Belfort (la région d'Alsace qui est restée un territoire français après 1871) et une petite partie de l'Île-de-France (aujourd'hui la partie nord-ouest de l'Yonne).

De 1941 à 1944, la préfecture régionale de Vichy a réuni la Bourgogne et la Franche-Comté, tout comme l'igamie de Dijon de 1948 à 1964. Lors de la formation des régions de France, la Bourgogne et la Franche-Comté redeviennent deux régions distinctes, d'abord comme établissements publics en 1972, puis comme collectivités territoriales en 1982.

Le 14 avril 2014, François Patriat et Marie-Guite Dufay (respectivement présidents de la Bourgogne et de la Franche-Comté) ont annoncé lors d'une conférence de presse la volonté de réunification des deux régions, suite aux déclarations du Premier ministre Manuel Valls, qui a proposé une simplification des divisions administratives de la France.

Le 2 juin 2014, une carte présentée par le président François Hollande a montré les deux régions comme une seule. Ces deux régions étaient les seules à avoir volontairement discuté d'une fusion, et leur alliance était la seule qui n'avait pas besoin d'être révisée par l'Assemblée nationale ou le Sénat.

L'Acte III de la décentralisation a officiellement adopté la fusion des deux régions le 17 décembre 2014. Il est entré en vigueur le 1er janvier 2016.

Géographie

Carte de la région Bourgogne-Franche-Comté

La région est limitrophe du Grand Est au nord, de l'Île-de-France au nord-ouest, du Centre-Val de Loire à l'ouest, de l'Auvergne-Rhône-Alpes au sud et de la Suisse (les cantons de Vaud, Neuchâtel et Jura) à l'est.

Les distances entre Besançon, la capitale de la région, et les autres villes sont

  • Paris, la capitale nationale, à 410 km ;
  • Bordeaux, à 729 km ;
  • Toulouse, à 762 km ;
  • Marseille, à 538 km ;
  • Lyon, 227 km ;
  • Montpellier, 523 km (325 mi) ;
  • Nice, 694 km (431 mi).

Départements

La Bourgogne-Franche-Comté comprend huit départements : Côte-d'Or, Doubs, Jura, Nièvre, Haute-Saône, Saône-et-Loire, Yonne, Territoire de Belfort.

Les grandes collectivités

  • Dijon (151 212 ; siège de la préfecture régionale)
  • Besançon (116 914 ; conseil régional du siège)
  • Belfort (50 078)
  • Chalon-sur-Saône (44 985)
  • Nevers (36 762)
  • Auxerre (34 869)
  • Mâcon (33 865)

Démographie

La région Bourgogne-Franche-Comté comptabilisait une population de 2,782,444 habitants en 2019 pour l'ensemble de ses 3702 communes. Les 15 communes les plus peuplées de la régions Bourgogne-Franche-Comté totalisent quelque 639,980 habitants, ce qui représente environ 23.0% de la population de la région. Ces 15 communes sont : Dijon (21), Besançon (25), Belfort (90), Chalon-sur-Saône (71), Auxerre (89), Nevers (58), Mâcon (71), Montbéliard (25), Sens (89), Dole (39), Creusot (71), Beaune (21), Montceau-les-Mines (71), Pontarlier (25), Lons-le-Saunier (39),

Économie

Le produit intérieur brut (PIB) de la région était de 75,6 milliards d'euros en 2018, ce qui représente 3,2 % de la production économique française. Le PIB par habitant ajusté au pouvoir d'achat était de 24 200 euros, soit 80 % de la moyenne de l'UE27 la même année. Le PIB par employé était de 96 % de la moyenne de l'UE.

Les départements de la région Bourgogne-Franche-Comté

Les 8 départements de la région Bourgogne-Franche-Comté :



Le logo Bourgogne-Franche-Comté

Logo de la région Bourgogne-Franche-Comté

Drapeau Bourgogne-Franche-Comté

Drapeau de la région Bourgogne-Franche-Comté

Blason Bourgogne-Franche-Comté

Blason de la région Bourgogne-Franche-Comté
Twitter Facebook Google Plus Linkedin
Sélectionner une région :
Sélectionner un département :